Abstract for Pluralisme médical et itinéraire thérapeutique en milieu urbain à Gagnoa

Résumé: Cet article vise à déterminer le choix thérapeutique et les facteurs inhérents dans la ville de Gagnoa. Située au Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire, la ville de Gagnoa dispose de 9 structures sanitaires publiques dont deux centres hospitaliers. En plus des services de santé publics, existent 18 structures sanitaires privées. À cela s’ajoutent de nombreux tradipraticiens dont 8 reconnus par le District Sanitaire de Gagnoa. L’étude s’appuie sur des sources secondaires et une enquête transversale auprès de 355 ménages inégalement répartis dans 4 quartiers dont 1 de haut standing, 1 de moyen standing, 1 quartier précaire et 1 autre d’affaires. Les résultats montrent que plus de 61 % des ménages ont recours à la médecine moderne tant publique que privée. La sollicitation des services de santé formels est liée à des pathologies récurrentes comme le paludisme, la fièvre typhoïde, les infections respiratoires aigües, l’anémie. Cependant, face aux difficultés financières et à de coûts de soins jugés élevés dans les structures sanitaires formelles, les ménages ont recours à la médecine chinoise ou tradi-moderne qui offre des prix plus souples et flexibles. Ils pratiquent également l’automédication. Parfois, des pathologies comme l’hémorroïde, les infections sexuellement transmissibles contraignent les ménages à se tourner vers les autres types de soins.

Mots clés : Ville de Gagnoa – Offre de soins – Itinéraire thérapeutique – Politique sanitaire – Structure de soins