Abstract for De l’autorité parentale à l’autorité politique : quels enjeux à la lumière de Freud et de Horkheimer

Résumé La conception horkheimérienne de l’autorité est un dépassement de la théorie freudienne de l’autorité. En s’appuyant sur la psychanalyse de Freud, faisant de l’autorité sociale l’expression de l’intériorisation de l’autorité parentale, Horkheimer pense que l’autorité parentale intériorisée est au fondement de toute autorité (politique, juridique et théorique), particulièrement de l’autorité politique. La perversion de l’autorité parentale intériorisée, sous la bannière de l’éclipse de la raison, conduit à la domination, à l’exploitation. Pour lui, l’autorité ne saurait se limiter à l’exploitation et à la domination. L’organisation et la rationalisation du travail doivent conduire à l’émancipation. Ainsi, l’individu s’engage pour son propre intérêt, cest-à-dire son autonomie et son émancipation. Avec Horkheimer, l’autorité n’est pas abolie mais réhabilitée pour prendre un contenu émancipatoire. Cependant, lorsque l’autorité abuse de son pouvoir ou exprime des insuffisances, cela peut engendrer une crise de l’autorité.

Mots clés : Abus de pouvoir, Autorité parentale, Autorité politique, Crise de l’autorité politique, Domination, Émancipation, Psychanalyse, Raison, Travail.