Abstract for Projet AVB et émergence des problèmes fonciers dans la presqu’île de Sakassou

Résumé Quelles que soient les échelles géographiques considérées (villages, villes, États et continents), on remarquera que partout dans le monde, les rapports de pouvoir aux territoires ont toujours cristallisé les relations entre les hommes et entre les États. Les individus, les sociétés, les États ont une tendance presque naturelle, voire atavique, à chercher à exercer un contrôle sur les territoires. Les grands travaux d’aménagement du territoire rendent parfois plus vive cette problématique. En Côte d’Ivoire, bien que la mise en place du projet de l’Autorité de l’Aménagement de la Vallée du Bandama (AVB) réalisé en 1971 ait eu pour objectif initial « le développement », il polarise en contrepartie des conflits fonciers. Le déplacement de villages consécutif à la mise en place de ce projet hydraulique met au goût du jour des conflits fonciers dans la « presqu’île de Sakassou ». L’objectif de cette étude est d’analyser les conflits fonciers inhérents à la mise en place du projet de l’Autorité de l’Aménagement de la Vallée du Bandama (AVB). Pour la réalisation de cette étude, notre méthodologie s’appuie sur la littérature grise et sur les enquêtes de terrain. Les résultats de nos enquêtes montrent que la fréquence de conflits fonciers intra et inter villages dans la presqu’île de Sakassou est inhérente à la mutation agraire. Aussi, le mode de règlement de ces conflits reste la voie pacifique ou judiciaire.

Mots clés : Projet AVB – Aménagement du territoire – Conflits fonciers – Presqu’île de Sakassou – Côte d’Ivoire