Abstract for La médialiture dans les romans de John Updike

Résumé: Rabbit, Run (1960) ; Rabbit Redux (1971) et Rabbit Is Rich (1981) manifestent plusieurs modèles narratologiques au service d’une esthétique textuelle hybridée par les médias et pour les médias. Ces romans consacrent une diégèse narrative hétérogène offerte au lecteur dans un cadre de renouveau littéraire. En effet, la notion de médialiture chez John Updike aide à préciser les relations et les échanges entre le texte littéraire et les autres médias. L’auteur met en exergue des procédés d’incrustation de systèmes sémiotiques différents à l’intérieur de la littérature et leurs effets tant sur la construction du texte que sur sa réception. Il se dégage alors dans l’univers littéraire updikien, une dynamique narrative qui plonge le lecteur dans plusieurs voix médiatiques. Dans cette tendance exacerbée de l’intermédialité, Updike réussit à mettre à la disposition de ses lecteurs, des innovations formelles et génériques qui permettent de parler de transferts culturels.

Mots-Clés : Médialiture – TIC – Hybridité – Esthétique – Intermédialité – Médias